Une famille, un potager

UNE FAMILLE, UN POTAGER

La générosité et les dons, qu’ils soient Français, Européens ou mondiaux sont reconnus et appréciés par tous les Africains. Les bateaux traversent les océans pour livrer des denrées alimentaires. Hélas, tantôt ils arrivent à destination,  tantôt le plus souvent, ils sont détournés ou vendus, et peu de ces marchandises parviennent véritablement dans les villages, là où ils sont pourtant nécessaires.

L’africain, par sa coutume, par son éducation, vit en communauté, un sac de riz de 100 kg ne peut lui suffire jusqu’à la fin du mois. Lorsqu’il est terminé, l’Africain ne peut que retourner tendre la main une nouvelle fois. Il est très dur de toujours tendre la main pour recevoir, sans jamais pouvoir s’impliquer.

Tendre la main vers la terre pour pouvoir la travailler, la valoriser, semer des graines et ainsi récolter de quoi vivre ou de quoi faire vivre une famille et ce, de façon continue tout au long de l’année, c’est garder sa dignité.

Durant des décennies, des enfants d’Afrique ont sillonné le monde pour étudier, observer, apprendre, travailler et s’intégrer à des cultures différentes. Forts  de cette expérience vécue et de cette richesse acquise, ils pensent aujourd’hui qu’il faut aider ces peuples défavorisés d’une autre façon, en mettant en place une aide réelle, directe et engagée, une aide participative et solidaire qui s’accorde adéquatement avec leur dignité et leur volonté de vouloir s’en sortir.

La faim est un sujet on ne peut plus sérieux.

Chaque peuple qui ne mange pas assez ou qui mange mal, doit régler ce problème avec ingéniosité. Ce que l’on ne peut régler par soi- même, faute d’expérience ou de moyens, on peut toujours le régler en apprenant des autres ou en demandant dignement de l’aide et de la solidarité pour devenir autonome.

«Miss Oumy à Cœur Ouvert Solidarité Internationale» s’est fixé comme objectif de participer activement à l’éradication de la famine et de la malnutrition en milieu rural dans les pays pauvres.

A partir de ce constat, nous avons décidé de conduire une expérience en 2008 d’agriculture familiale de subsistance en zone pilote à Sokone, ville de 17000 habitants, située au sud du Sénégal, à 250 km de Dakar, dans la région de Fatick.

LE PROGRAMME

Cette expérience a constitué le démarrage de la phase test de nos modèles de développement agricole avec le programme « Une Famille un Potager ». La mise en place d’un système d’agriculture familiale simple et efficace, nous aurons trouvé une façon originale et fiable pour éviter l’exode rurale et la famine.

Nous initierons un ensemble de solutions pour aider les familles paysannes à exploiter la richesse de leur terroir, éviter l’exode rural et stopper la tentative des jeunes à l’émigration clandestine.

La première étape consiste à faire exploiter par les intéressés eux-mêmes les ressources naturelles de leur  milieu de vie de la façon la plus simple et rationnelle possible.

SOKONE est une zone rurale et les potentialités naturelles du développement agricole sont bien existantes: l’eau, les terres et le soleil sont au rendez vous pour assurer une production destinée à l’autosuffisance alimentaire.

Il s’agit là d’un projet ambitieux, mais parfaitement réalisable.Cette expérience grandeur nature vise à installer pour chacune des 1500 familles un «kit potager» devant leur permettre de cultiver 100 m2 de terrain et de récolter ainsi des fruits et des légumes 6 fois par an pendant 6 ans.

Les kits de plantation sont composés d’un ensemble très simplifié de substances et de matériels comprenant des semences, du matériel d’apprêt, du matériel d’arrosage, des outils de jardinage, des engrais organiques biologiques, des livrets explicatifs.

Ils permettront de démarrer une activité de jardinage menant à l’autosuffisance.

Les familles de SOKONE recevront gracieusement nos kits ainsi que des sessions de formation agricole afin d’être en mesure d’assurer les récoltes, l’entretien et la conservation du milieu naturel.

Les kits ont été étudiés et comparés à d’autres techniques par nos experts agronomes avant d’être mis au point définitivement par «Miss Oumy à coeur ouvert».

Nous avons étudié, avec l’aide de spécialistes en agriculture et en nutrition quels sont les légumes et les fruits les plus intéressants pour notre projet. Les graines sélectionnées, comme le fenouil et les épinards … sont tous riches en fer et constituent un apport nutritionnel excellent. Même s’ils ne sont pas tous des légumes traditionnels en Afrique, nous avons obtenu la certitude qu’ils peuvent être cultivés sous un climat subsaharien.

En avril 2008, une expérience a eu lieu à Sokone dans un espace de groupement de femmes de Mboulediame. Un « kit potager » a été installé en présence des autorités de Sokone et des habitants, en présence des villageois de Medina Sangako et de la communauté rurale de Darou Khoudoss (400 km de Sokone).

Les résultats ont été au dessus de tous nos espoirs et parfaitement concluants.

Ainsi, afin de poursuivre la mise en place de notre programme, l’association «Miss Oumy à cœur ouvert», en collaboration avec l’association «Bouquet d’espoir», sollicitent une participation financière des populations Cristolienne, Française et Européenne pour nous aider à planter un « kit potager » pour chacune des 1500 familles.

Chaque kit pèse 40kg et coûte 460 euros.

Nous avons obtenu l’accord du service des impôts de Créteil pour faire bénéficier chaque donateur d’une déduction fiscale à hauteur de 75% du montant de sa participation financière.

Par ailleurs, une page sera spécialement dédiée sur notre site web à l’ensemble de nos bienveillants donateurs.

 

« Mettre la main dans la terre, faire pousser des graines, récolter
les fruits du travail mené à bien grâce à votre aide »,
c’est la plus belle façon de vous dire merci.

Avec « MISS OUMY A CŒUR OUVERT SOLIDARITE INTERNATIONALE», à SOKONE, A CHAQUE FAMILLE SON POTAGER !