La jounrée de vacances

LA JOURNEE DE VACANCES

Une belle histoire.

Au commencement cette journée n’était pas un projet mais une situation. Je prends ici la peine de vous exposer les faits.

« Mon papa a beaucoup d’enfants et il ne peut pas payer des vacances à toute la famille.

Un groupe de jeunes enfants du quartier se promenaient aux alentours de l’association en plein mois d’Août. Comme j’aime taquiner les enfants, je leur ai demandé pourquoi ils traînaient là au moment où beaucoup était déjà partis en vacances. C’est avec beaucoup de timidité et d’humilité la tête baissée que l’un d’eux me répond en ces termes : « Mon papa a beaucoup d’enfants et il ne peut pas payer des vacances à toute la famille. C’est pour cela que l’on vient vers toi pour voir ce que tu peux faire pour nous ». Ils m’ont ensuite proposé de venir avec eux au lac de Créteil. Une invitation qui ne m’a pas laissé insensible.

Pour la première fois je ne partais pas en vacances au mois d’Août. J’ai pris donc conscience de l’ampleur de la situation car celle-ci suscitait en moi une obligeance. Ma première réaction a été de leur dire ceci : « nous allons faire mieux que partir, nous ferons  une journée de vacances autour du monde et nous danserons les danses de tous vos pays ».

C’est à ce moment-là que le besoin d’agir s’est constitué naturellement. J’ai pensé partir d’abord avec une quinzaine de jeunes et j’ai dit à ceux-ci mon intention. A l’occasion, la promesse faite à ces enfants à fait le tour du quartier et des maisons. Ce qui explique que beaucoup de familles et d’enfants se sont rajoutés à cette histoire. Au vu du nombre important de personnes interpellées par cette action non programmée et au départ non prévue, je me suis dirigée vers la mairie de Créteil afin de solliciter des cars et un accompagnement pour mener à terme et à bien cette initiative. Jusqu’à ce jour, l’engagement des Cristoliens et Cristoliennes auprès de qui j’ai été dès les premiers instants quérir un soutien est resté sans faille. D’ailleurs, à leur suite, je me réjouis également qu’ils profitent chaque année de la disponibilité des cars de la ville de Créteil. Je tiens à les remercier tout particulièrement au regard de la réussite que nous partageons présentement.

De 15 à 500 personnes à prendre en charge

Pour la première édition, on partait comme prévu sur une quinzaine d’enfants. Mais nous nous sommes retrouvés environ avec 500 personnes, enfants, familles et accompagnants y compris. Par conséquent, il parut logique pour les personnes qui se présentaient à moi avant le jour J et désireuses de participer à cette journée d’en profiter pour m’interpeller sur mes capacités à nourrir tout ce beau monde dans la dignité et le respect. Ma réaction a été de préciser que ce n’était pas un projet et par conséquent aucun budget n’est prévu.

Nous étions au beau milieu du mois d’Aout, une période qui coïncide avec les congés de l’administration celle-là susceptible de nous aider. Il fallait alors absolument trouver de la nourriture pour cette journée de vacances. Je ne voulais pas décevoir les enfants. Manquer à ma promesse aurait pu être insupportable autant pour mon éthique propre que pour ces jeunes que je considère comme mes enfants. Il m’a fallu alors deux jours de réflexion. Finalement l’idée m’est venue de prendre mon téléphone et d’appeler le Marché de RUNGIS. Et durant deux nuits, j’ai persévéré en appelant tous les commerces de fruits et légumes et de produits laitiers….  Nous eûmes beaucoup de promesse pour les fruits et légumes, mais aucune promesse pour la viande. Je pris le soin d’appeler aussi « tonton Jacky » en renfort. Et avec lui, nous avons passé plusieurs coups de téléphone. Nous sommes tombés finalement sur la Société +33 qui nous a annoncé que notre concept est plaisant et qu’ils peuvent nous fournir 350 Kg de côtes d’agneaux de lait. Nous avons douté tous les deux un instant de l’effectivité de ce don. Je les ai recontacté et monsieur RODOLPHE de la société +33 me demande de leur communiquer le jour et l’adresse de livraison du colis. L’affaire devenait sérieuse et nous nous sommes dit que ce n’était pas du flan.

Voilà donc une histoire. Mais il y avait lieu de s’exclamer. Qu’elle histoire !! Nous étions heureux. Qu’elle belle histoire. J’étais fière à l’idée de pouvoir tenir ma promesse et d’emmener les enfants en vacances pour une journée.

Une belle aventure. Oui. Mais où aller ?

En nous rendant compte de l’incapacité quasi populaire de se payer des vacances qui est un problème qui persiste et reste discret alors que la demande sociale est réelle et bien là, nous nous sommes embarqués à l’époque tous ensemble - ma famille, mes amis de même que les futurs vacanciers  - dans cette belle aventure qui dure depuis ce jour.

La question qui s’est posée après toute cette mobilisation est celle-ci : « Où aller pour cette journée ? Dans un parc, à la mer, dans un coin de Créteil, où ??? » .

Une bonne volonté nous a conseillé un parc se situant dans le Val de Marne à la Queue en Brie, notamment le parc départemental des Marmouzets capable d’accueillir beaucoup de monde. Le meilleur était qu’il y avait des barbecues déjà installés sur place. Je ne doutais pas de cette information mais avant d’embarquer les enfants loin de Créteil, j’ai préféré vérifier par moi-même si la sécurité était présente dans le parc. A mon arrivée sur les lieux, je me suis rendue compte que j’étais déjà venue pour déguster un « ricou ». De ce fait, tous les doutes étaient levés

Ainsi, nous décidâmes de passer une journée dominicale du mois d’Aout avec tous les enfants et leur famille dans ce PARC DEPARTEMENTAL  si accueillant  DES MARMOUZETS.

Une piquenique malgré la pluie

Le deuxième dimanche du mois d’Août, le temps n’était pas au beau fixe mais le rendez-vous était déjà pris. J’ai voulu annuler la journée mais quelques enfants se sont mis à pleurer. Pour ne pas les chagriner, nous y sommes allés quand même. Nous sommes arrivés au parc avec enfants, familles, musique, fruits légumes, viandes etc.…heureusement nous avions un camion frigorifique !!

Mais une heure après notre installation la pluie s’est mise à tomber. Il faisait froid. J’ai appelé la Mairie de Créteil afin que les bus nous ramènent. La décision de rentrer fut malgré tout acceptée de tous car il faisait vraiment très froid. A notre arrivée à Créteil, le soleil était de retour et comme nous avions préparé du riz et du poisson nous avons pu piqueniquer dans le jardin qui se trouve au milieu de la Maison des Arts, de la Mairie et de l’Ecole Pierre Mendes France. Plus tard, la pluie s’est arrêtée mais il faisait encore un peu froid. Malgré cela, les enfants et leurs familles ont pu profiter de ce piquenique.

Une grande solidarité heureuse

La journée de vacances fut reportée au dimanche suivant à condition qu’il fasse beau. J’ai refais une demande à la Mairie de Créteil pour les cars. La viande à été mise au congélateur. Certains produits laitiers ont été gardés dans le réfrigérateur à Rungis. D’ailleurs à notre grande surprise certains grossistes en fruits et légumes nous ont redonné de la marchandise fraiche.  Durant toute la semaine, j’ai découvert une grande solidarité entre les jeunes. Ils ont suivi et communiqué sur la météo,  la télévision, l’internet et sans se garder de scruter chaque jour  le ciel. Je disposais ainsi à temps réel d’un relevé détaillé du temps. En revanche, il se posa une préoccupation. L’information sur la journée de vacances avait fait le tour du quartier voire de Créteil. Il fallait donc être prêt pour gérer la demande.

Au jour J. du deuxième dimanche du mois d’Août, date retenue à la suite du dernier report pour cause d’averses et de temps apathique, il a fait par contre très beau. Notre journée de vacances a pu se tenir au même lieu c’est-à-dire au Parc. Elle a débuté avec beaucoup de soleil, de monde, de musique, de jeux et bien sûr de nourriture. Rien n’a manqué. Tout le nécessaire était disponible pour passer une bonne journée.

Le Parc des Marmouzets est connu pour recevoir beaucoup de familles et d’autres groupes.

Pour nous faire un don cliquez ici

Pour participer à nos actions cliquez ici

Pour accéder à nos photos et vidéo suivez le lien

Pour une visite virtuelle des communes ou des villages cliquez ici

Pour toute autre information suivez le lien