Presse

« Tous ensemble, on peut soulever des montagnes »

Le Parisien

Oumou Diassé, figure de proue de l'association Miss Oumy à cœur ouvert solidarité internationale

Pour la 9e année consécutive, l'association cristolienne Miss Oumy à coeur ouvert solidarité internationale (moacosi) organise, demain, la grande « Journée de vacances » ouverte à tous, gratuitement, au parc de la plaine des Bordes, à Chennevières. En 2015, plus de 3 000 personnes y ont assisté, venant de tout le département. Figure de proue de l'association, Oumou Diassé , dite Miss Oumy, a toujours autant d'énergie et de sourires à dispenser aux autres.

Pourquoi cette journée ?

Cette journée, ouverte à tous, jeunes, vieux, blancs, noirs, petits et grands, Français, Sénégalais, Comoriens, hindous, juifs, chrétiens, musulmans, vise à permettre aux personnes en difficulté ou seules qui ne peuvent partir en vacances de bénéficier d'un moment de détente, de convivialité et de partage dans la tolérance et le plaisir.

Quel est son déroulement ?

Outre les plus de 3 000 repas que nous préparons pour tous, on trouvera aussi des jeux gonflables, le foot des mamans, des chants, danses et animations pour les enfants. Le tout gratuitement. Et comme toujours, les bacheliers de l'année seront honorés et encouragés à aller encore plus en avant.

Comment arrivez-vous à l'organiser ?

Grâce à la centaine de bénévoles très actifs et aux bonnes volontés comme le conseil départemental qui nous ouvre le parc, et la ville de Créteil qui nous met des cars à disposition pour emmener ceux qui ne peuvent se déplacer. Grâce aussi à la très fidèle Société +33 de Rungis, qui nous offre chaque année plus de 600 kg de bonne viande, comme d'autres entreprises de Rungis ou de Melun qui font don de légumes, fruits, yaourts et prêtent un camion frigorifique. Cela montre la bonté des gens et prouve que tous ensemble, on peut soulever des montagnes. Ce serait bien que d'autres villes nous accompagnent.

Demain, dès 11 heures, parc de la Plaine des Bordes, à Chennevières. Association moacosi : 06.52.15.35.12. ou 07.83.25.39.81.

  Le Parisien

Le Parisien

Des sourires, comme s'il en pleuvait. L'air était léger hier au parc de la Plaine des Bordes de Chennevières, et les familles ont afflué par dizaines pour la désormais traditionnelle (et gratuite) « journée de vacances » organisée par l'association cristolienne « Miss Oumy à coeur ouvert solidarité internationale ».

« On n'est pas partis en vacances alors venir ici, ça change de tous les jours », confie Terkia, mère de 37 ans venue de La Queue-en-Brie avec ses trois enfants. « C'est bien pour eux », abonde timidement sa copine Sada, yeux clairs, qui a aussi amené les siens. Il est à peine midi et la sono fait déjà danser du monde sur la petite scène aménagée au centre du parc, mis à disposition par le conseil départemental. Des structures gonflables sont installées, les jeux commencent à se mettre en place tandis qu'à quelques dizaines de mètres se prépare un repas qui s'annonce gargantuesque.

1 500 inscrits mais bien plus de présents

« On s'est mobilisées pendant quatre jours ! On fait ça parce que ça rassemble tous les habitants, c'est la fête de la solidarité et du partage », confie un groupe de mères en habit traditionnel africain qui ont participé à la confection du buffet géant. Les bénévoles sont notamment allés recueillir des dons en nourriture au marché de Rungis, l'un des partenaires, pour satisfaire le ventre de tous ces vacanciers d'un jour. « Il y a pas mal d'activités, c'est super pour les enfants », sourit Delphine, installée avec sa famille à quelques mètres. Ils sont eux, venus de Tournan-en-Brie (Seine-et-Marne), à quelques kilomètres, pour profiter de la fête.

 « On s'ennuie à la maison ! Je suis arrivée ici, j'ai tout de suite eu un sourire au visage ! » embraye Sofia, membre d'une association de Champigny, venue avec sa fille pour l'occasion. « On va jouer, on va danser, on va manger ! » s'enthousiasme Oumou Diassé, alias « Miss Oumy », figure de proue de l'association. « Je ne sais jamais combien de personnes viennent. On a 1 500 inscrits, mais il en arrive toujours plus ! » Elle souhaite encourager une « chaîne de solidarité » grâce à cet événement ouvert à tous, qui fête sa neuvième édition, et continue d'offrir une bulle d'air à « ceux qui sont seuls ou ne partent pas en vacances ». L'an dernier, 3 000 personnes s'étaient retrouvées à la Plaine des Bordes.

  Le Parisien